Violinne

Ton nom


De la mer blue, la lune naquit,
Mon ancien, fidèle, témoin.
Je murmure ton nom dans la nuit,
L’écho le porte, de plus en plus, loin…

Mes pensées te regagnent, avides,
Toi, ma tribu et mon idiome,
Viens, au jardin d’éphémérides,
Pour manger ensemble la pomme…

De ton baiser, je ferai mes cieux,
Au parfum des forêts et du vert,
Me baigner au noir de tes yeux,
Fata Morgana, de mon désert…

L’abîme de tes bras viendra m’enfermer,
Ta voix sera lumière dans la mort,
Ta peau, mon serain océan planétaire,
En cet instant d’arrêt aux pieds du sort.

À l'aube, mon âme pleine de nuit
Partira vers d’autres lointaines…

Cette chanson murmura sur les plaines,
Ton nom, mon amour interdit…



footer

Copyright © 2017 Violinne · All rights reserved. Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.