Violinne

Chanson tard


Tu es venu des lointains,
Une danse aux étoiles bleues et sauvages,
En creusant sur les froides étendues de mon ermitage,
Une troublante vague, océanienne.

J'ai siroté ton âme en effleurant
Des sauvages lotus sur le vert gravier,
Surprise de l'infini de ton esprit fier,
Ignorant la perte, en te perdant.

Ça c’est passé. Il m'est resté, après t’avoir perdu,
Un charme que tu m'as tout le temps caché,
Me sont restés bords nus et, assoiffée,
Ma peine de ne t'avoir jamais connu...

footer

Copyright © 2018 Violinne · All rights reserved. Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.