Violinne

Combien il y a, encore, de soirées...


J'aime, de plus en plus, les soirées,
Parmi les sapins jeunes et purs,
Mes pensées par les neiges d'hiver entourées,
En rêvant qu'il y a encore des futurs...

J'aime, les soirs, sur le bord de la mer,
L'effondrement des étoiles dans les eaux,
Les regards venus d'une époque solitaire,
Loin des noires étincelles du monde et son fléau...

J'aime les sources, les légendes, les aigles en vol,
J'attends, parmi les moulins, Don Quichotte,
J'aime beaucoup les soirées de ski à Tyrol,
Et les ours descendus des constellations, dans les grottes...

J'aime, de plus en plus, les soirées,
Même si, dans mon coeur, rien ne resonne...
Ils sont restés, mes souvenirs fiancés
À la poussière, dans le temps de personne.

C'est moi Sancho Panza, Chevalier de l'illusion,
Resté sur le bord du monde, à payer le coût,
Crucifié sur mes questions, vers l'expiation,
Je veille aux moulins du temps, seul coupable pour tout...

Combien il y a, encore, de soirées

footer

Copyright © 2018 Violinne · All rights reserved. Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.