Violinne

Fondement


Ne doute jamais de ton argile
Qui te possède, discrète et anonyme!
Ton âme reste éternel, même si fragile,
Dans notre dernière nuit d'abîme…

Ne doute jamais de l’argile de tes rêves,
De tant d’amour qui coule dans tes torrents!
Un règne des bâtisseurs monte dans nos sèves,
Vers un toujours nouvel accomplissement.

Mets ton jeune corps comme une brique de mie,
Ton cœur, comme un insatiable feu!
Celui qui construit, c’est lui qu’il a bâti,
Dans une onirique Atlantide des Dieux...

footer

Copyright © 2018 Violinne · All rights reserved. Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.