Violinne

La lune


La lune nous regarde tranquille,
Ses yeux nous caressent avec joie;
S’endort, peu à peu, toute la ville;
Nous sommes restés seuls, toi et moi.

Le monde est parti dans l’histoire;
La nuit tire son très noir rideau,
Pour vivre ses pages de gloire;
Le temps s'écoule dans son ruisseau.

Je coule des années qui me trompent,
Mettant l'avenir en balance,
De l'éternel que je corromps,
Car moi, je suis même l'enfance.

La lune nous regarde d’une tendresse
Que nous recevons avec émoi
Et dans une mirifique caresse,
Nous sommes restés seuls, toi et moi.


footer

Copyright © 2018 Violinne · All rights reserved. Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.