Violinne

Le lit de Prokrustes


L'action se déroule dans une "Attique" de nos jours, appelée génériquement "Facebook" : un pays où les voyageurs viennent et s'en vont, après avoir goûté les merveilles de la socialisation.

Prokrustes est là. Il les accueille, en les attirant dans la mythologie. Légende de l'avenir...

Il dispose d'un seul lit pour tous, l'espace idéal. La société, comme l'espace limité, dans lequel les valeurs intellectuelles et toute aspiration vers un idéal rejeté par la société, sont ostracisées.

Il exige pour tous un cadre fixe de l'existence, et celui qui s'écarte des règles sociales strictes, est soumis à des déformations douloureuses, dont il ne résistera pas.

Toute incompatibilité du voyageur au lit de Procuste, déclenche le découpage de l'homme, quand il est trop longue, ou, au contraire, son étirement, quand il est trop court, jusqu'à ce qu'il s'adapte exactement à la mesure requise.


"Tous dans un lit" est bien sûr une métaphore, qui signifie un contexte pour illustrer la vie sociale et littéraire du siècle.

L'idée centrale est l'expérience tragique de l'amour, en deux attitudes:

La première est de celui qui doit amputer son esprit, pour l'apporter à la mesure de l'âme vulgaire, qui est la norme.

La deuxième situation, au contraire, est de celui qui est dominé par le sentiment qu'il ne peux pas répondre avec la même richesse d'esprit, à celle qui lui est offerte.

L'amour les mutile tous les deux, en essayant de les raccourcir ou de les allonger, selon les mesures de ce lit procustian.

La méthode de présentation est celle des "miroirs parallèles", chacun étant perçu différemment par ceux qui le connaissent.


Dans le premier cas, on voit le drame de l'homme éduqué, destiné à être incompatible avec le monde, l'amour et la chance, un inadapté qui ne rentre pas dans le "lit procustian" d'amour ou de la société, celui qui emmènera à travers les siècles le drame des grands amours malheureux.

C'est le plan des échecs existentiels de l'homme supérieur, intérieurement déchiré entre la pitié, le dégoût et le chagrin, incapable de s'adapter aux temps qu'il vit.

L'inadéquation entre son honnêteté structurelle et les principes labiles du monde, est une instance de ce "lit procustian" dans lequel il se débat.


Dans le second cas, l'intellectuel lucide, autoanalitic et hypersensible vit les supplices du lit procustian, matérialisées dans le drame d'un amour dévorant, mais impossible à tenir.

Il prévoit la supériorité de celui qu'il aime, dont la beauté intérieure l'accable, menaçant de dissoudre sa personnalité.

Il provoque la rupture qui l'entraîne dans une douleur sans fin, étant un homme qui vit d'une façon aiguë le drame de l'amour impossible, pris entre deux perspectives mortelles: s'abandonner à un amour destructeur, ou être malheureux, sans l'amour.

Situé entre Hamlet et Don Quichotte, il se déplace dans le sens hamletien, car il dispose d'une vérité qu'il ne peut pas communiquer, devenant un solitaire qui porte en lui-même le sentiment de l'effondrement.

Ce qu'on attend, c'est toujours, Theseus......


Le lit de Prokrustes

footer

Copyright © 2018 Violinne · All rights reserved. Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.