Violinne

Les éternels commencements


Le sens unique c'est ennuyeux,
même s'il s'agit d'une route qui monte

Nous quittons des passions, des gens, des idées,
pour de nouveaux commencements

sur des routes cachées
- Comme des destinées en réserve -
jeu d'enfants tracé dans le sable

et souvent chemins fermés,
mais qui serait arrivé au bout, pour s'en soucier?

Quel est le but d'une passion,
d'un amour,
d'un rêve?

Le but est la fin.

On quitte des routes qui grimpent
en sens unique et ennuyeux
vers la mort

en trompant le destin
sur les chemins étourdis
des éternels commencements

des passions
des amours
des errances…

Avec une inutile timidité,
Quand la vie se tait et tu n’oses pas l’inquiéter

En passant sur le bord des chemins du détour
on sème du temps,
pour y augmenter des éternités,
que nous laissons derrière
quand l’éternité devient routine

même si nous n’aimons pas les chemins
qui montent sans nous

Et parfois, nous sommes seulement le décor
du sens unique.

footer

Copyright © 2018 Violinne · All rights reserved. Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.