Violinne

Passer…


passer, portant la peine de cette étoile,
agonisant par les froideurs d'automne,
la poitrine nue, déchirée comme un voile,
y arracher une ancienne icône...

chercher toujours quelques nouveaux Golgothes,
dont les hauteurs personne n’a su monter,
au milieu de toutes les sombres grottes,
chercheur d'un petit rayon qui brillerait…

ne partager ni d’amour, ni de haine,
jusqu’à ce jour, quand de la neige couverts,
dans l’éternel qui veille nos souterraines,
nous nous rêvons forêts, dans les déserts…

Passer…
footer

Copyright © 2018 Violinne · All rights reserved. Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.